Le coeur en vrac

unnamed[1]

« Si mon histoire est commune, elle parlera à beaucoup…

Quand on parle d’amour, on se comprend instantanément.

Il était là. Et j’étais là moi aussi, à deux pas de lui. Je ne le connaissais pas et pourtant à l’intérieur de moi quelque chose s’est produit. Le cœur en vrac et le corps frémissant, j’ai tenté de comprendre ce qui m’arrivait, pourquoi tout d’un coup mes défenses s’étaient fait la malle, me laissant perdue, indiscutablement bouleversée. Il se tenait droit, face au mur, un casque sur les oreilles, d’où sortait la musique d’une chanson de Coldplay.

Je le regardais en douce, tentée de faire un pas vers lui, de provoquer le destin et apeurée à l’idée d’oser un pas vers l’inconnu. Mes entrailles étaient en feu et une boule se formait doucement à l’intérieur de mon ventre, au creux de mes reins. J’étais là, tentant de me rapprocher de lui, lui dont les yeux étaient fermés, dont le corps frémissait sous l’impulsion de paroles connues, que je commençais même à fredonner tout bas.

J’aurai aimé être plus extravertie, pouvoir tenter le tout pour le tout, lui glisser à l’oreille des mots doux, l’attirer dans mon champ de vie, lui ouvrir la porte de mes plaisirs interdits.

Il a regagné le monde. J’ai repris mes esprits. Au loin la silhouette d’une femme lui sourit dans l’ombre du jour qui prend fin.

Je suis ce que je vous inspire.

Le Petit Jardin, une Cabane et une Terrasse. Parfait! (A little garden, a sweet cabin and a terrace) So inviting and cozy. Love it!!! @Sarah Chintomby Nasafi this would be awesome for your cabin, between the house!

Si mon histoire est commune, elle parlera à beaucoup.

En fermant les yeux, vous voyez des images sous vos paupières, selon la lumière, face au soleil ou dans l’ombre d’un feuillage, des sons vagues murmurent à vos oreilles. Je suis une pensée, un sentiment soudain. Celui qui arrive dans vos esprits lors d’une promenade, lors d’une réunion, en voiture ou dans les grands magasins. Je suis commune à toutes les personnes qui ont dans leur cœur, ce petit bout de jardin secret qui contera les plus belles histoires.

Je suis votre inspiration, celle de votre esprit, celle qui vous libère, celle d’un cœur sans raison.

Mon histoire, vous pouvez l’écrire…

Entre la vie et le rêve

Entrevieetrêve

Après avoir écouté la chanson « Sleep » (Summer Heart), j’ai pensé à une chose: la fuite dans le sommeil. Vous savez, quand rien ne va et qu’on se dit qu’en dormant, on échappera à la dure réalité des choses ? Cela nous évite d’avoir à cogiter et on oublie ainsi les tracas du quotidien, avec l’illusoire impression qu’en restant bien au chaud sous la couette, plus rien ni personne ne pourra nous atteindre. Je crois qu’il y a un côté rassurant dans le fait de se réfugier dans nos rêves. Sauf que comme on dit si bien: « Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves« .

Si on restait tous prostrés dans nos songes, le quotidien deviendrait vite ennuyeux. Le changement peut arriver à tout moment, mais encore faut-il se donner la peine de sortir de son lit et d’accepter de croquer la vie à pleines dents. Alors bien sûr, on ne réussit peut-être pas toujours ce qu’on entreprend, mais on en sort au moins avec la satisfaction d’avoir essayé. Le fait est qu’en entrant dans la danse, on a plus de chance de passer un bon moment que si on reste à baver sur son oreiller (glamour bonjour !) Même s’il nous arrive à tous d’avoir des coups de mou, il faut essayer de ne pas être fataliste. Aucun effort ne reste vain.
Je pense que dès l’instant où la vie nous parait plus belle que nos rêves, il devient alors plus aisé de rester encrés dans la réalité. Et vous ?