Appréhender le monde

 

« C’est fou comme les différentes langues peuvent nous faire voir le monde d’une façon différente. Par exemple j’ai acheté il y a peu un livre pour avoir les bases du mandarin. Le « mot » pour « écume » est fait avec le signe pour « eau » et le signe pour « fin » parce que, comme dit le livre, « l’écume est la dernière forme que prend l’eau quand elle vient mourir sur le rivage ». Je trouve ça très poétique et je pense que je ne verrais jamais plus une vague de la même façon.

Je ne sais pas si c’est Dieu qui a donné une langue différente à tout le monde (je ne crois pas en Dieu) mais s’il existe et s’il l’a fait alors ce n’était pas une punition pour avoir tenté de le rejoindre : c’était un cadeau. Vraiment. Parce que ce que nous l’on voit n’est pas vu de la même manière par les personnes d’une autre langue. Par exemple les Inuits ont plein de mots pour désigner la couleur blanche, alors que pour nous du blanc c’est du blanc et point barre. Dans le numéro de National Geographic d’il y a trois ou quatre mois je ne sais plus, ils parlaient des enfants basques je crois, ou en tout cas Français qui parlent une langue régionale mais je ne sais plus laquelle (c’est précis tout ça :P) et dans cette langue le mot pour « école » et celui pour « échelle » est identique. Ils utilisaient cet exemple pour dire que, en gros, les enfants qui parlent deux langues peuvent raisonner de deux manières différentes. C’est pour ça que je pense que les parents qui ont la chance d’avoir une double nationalité doivent transmettre leurs deux langues à leurs enfants. Je comprends aussi ce que pense une expatriée étrangère en France qui avait été interviewée par Nicolas Carreau dans Les Carnets du Monde d’Europe1 et qui disait qu’elle finirait par ne parler que Français à son enfant parce que sinon il ne parlerait parfaitement aucune des deux langues. Je comprends son point de vue mais je ne suis pas d’accord.

Ma mère dit que souvent les Arabes dans sa classe sont meilleurs en maths. Je me demande si ce ne serait pas moins relatif à une prédisposition génétique (quelle drôle d’idée) qu’à la logique de leur langue. Peut-être que d’une manière ou d’une autre la logique de leur langue rejoint celle des maths ? Je ne crois pas que ça soit tant que ça tiré par les cheveux. Enfin pas trop. En tout cas je trouve ça intéressant de voir la structure des langues étrangères, comment elles fonctionnent, parce que c’est une autre manière de voir les choses, une autre manière d’appréhender le monde. »

Par Melgane du blog: Fuite en avant

Publicités