The Caged Bird Sings

Pieds nus,

J’avance avec lenteur dans l’herbe tendre,

Légère brise,

 Douce caresse,

Passent les corbeaux noirs,

Signes d’un mauvais présage,

Mes yeux grands ouverts,

Mon échine frissonne.

*

La tête levée vers le ciel,

Je respire, j’inspire, j’expire,

Je scrute l’immensité bleu,

*

Elle me donne le tournis, me plonge dans le déni,

Dans mes yeux, se reflète l’intensité des couleurs,

Grandeur et décadence,

Un monde où les opposés se rencontrent et s’affrontent,

Un monde dépourvu de peur, d’ennui, et de combat d’ego,

*

Dans mes yeux,

Aux creux de mes pupilles,

Se reflète un univers où personne n’est de trop

 Beawriter

Publicités

Le Caroussel

Let’s Go Home (Sound Remedy Remix)

Les pales s’accélèrent, puis ralentissent, encore, et encore jusqu’à s’arrêter,

Un peu comme un cœur, elles frappent la mesure,

L’ambiance est angoissante, un peu,

Puis une voix brise le silence,

Douce et éthérée, elle trouve son chemin,

Calme plat,

Les pales s’accélèrent à nouveau,

Nos yeux se ferment,

Nos corps allongés, se laisse transporter,  par les vibrations du son qui transpercent nos poumons et voilent nos pensées,

Suspendus face à un spectacle invisible où se joue les notes,

Orchestre immense et mélodieux,

Nos yeux fermées s’imaginent un décor,

Nous sommes dans une arène, et le monde, il est partout,

Dans une lumière bleuté, nos corps dansent et s’agitent,

Nos têtes s’entrechoquent et tournent, tournent, tournent,

C’est la musique qui s’empare de nos corps et de nos moments, s’insinue dans la moindre de nos pensées et nous rends immortels, l’espace d’un instant, éphémère.

Beawriter.