Le coeur en vrac

unnamed[1]

« Si mon histoire est commune, elle parlera à beaucoup…

Quand on parle d’amour, on se comprend instantanément.

Il était là. Et j’étais là moi aussi, à deux pas de lui. Je ne le connaissais pas et pourtant à l’intérieur de moi quelque chose s’est produit. Le cœur en vrac et le corps frémissant, j’ai tenté de comprendre ce qui m’arrivait, pourquoi tout d’un coup mes défenses s’étaient fait la malle, me laissant perdue, indiscutablement bouleversée. Il se tenait droit, face au mur, un casque sur les oreilles, d’où sortait la musique d’une chanson de Coldplay.

Je le regardais en douce, tentée de faire un pas vers lui, de provoquer le destin et apeurée à l’idée d’oser un pas vers l’inconnu. Mes entrailles étaient en feu et une boule se formait doucement à l’intérieur de mon ventre, au creux de mes reins. J’étais là, tentant de me rapprocher de lui, lui dont les yeux étaient fermés, dont le corps frémissait sous l’impulsion de paroles connues, que je commençais même à fredonner tout bas.

J’aurai aimé être plus extravertie, pouvoir tenter le tout pour le tout, lui glisser à l’oreille des mots doux, l’attirer dans mon champ de vie, lui ouvrir la porte de mes plaisirs interdits.

Il a regagné le monde. J’ai repris mes esprits. Au loin la silhouette d’une femme lui sourit dans l’ombre du jour qui prend fin.

Publicités

4 réflexions sur “Le coeur en vrac

  1. Pingback: 2015 en mots, en chiffres et en images – Chroniques de Marie Kléber

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s